Forte mobilisation malgré l’intimidation policière

Plus de 600 personnes ont manifesté, ce samedi 17 octobre pour, que vive le quartier des lentillères et que le projet d’éco-cité “jardin des maraichers” soit abandonné.

117-octUne foule bigarrée et festive a convergé depuis différents endroits de la ville pour se rendre au point de départ de la manifestation, place de la libération. Le rendez-vous avait été donné à 14h, mais dès le matin, de nombreuses compagnies de CRS bouclaient les abords de la place de la mairie, quadrillaient les rues du centre ville et pratiquaient des contrôles d’identité. Le dispositif était appuyé par des canons à eau ainsi qu’un hélicoptère de la police.

kata coolEsquivant les barrages policiers, une partie des manifestants à pied a réussi à se rassembler devant l’hôtel de ville. Les ordres étaient claires, point de tracteur ni de char ou véhicule boueux sur les dalles bien propres d’une place lissée mal nommée “de la libération”.
Parmi les passants, nombreux étaient ceux à ne pas comprendre cette démonstration de force disproportionnée. Le climat repressif avait clairement pour but d’intimider les personnes cherchant à venir exprimer leur soutien au quartier en lutte. Ainsi de nombreuses personnes solidaires n’ont pu rejoindre le rassemblement.

Dès les premières minutes des policiers à cran ont fait usage de leur gaz lacrymogènes et de leur matraque pour faire face à une foule de tous âges et de tous horizons dangereusement armée de confettis.
Le bouclage policier du centre ville et de l’accès au point de rassemblement constitue un durcissement de la repression et une atteinte au droit de manifester.

concertremorquieMalgré ce bouclage, les manifestants ont réussi à se maintenir place du théâtre. Un concert de rock’n’roll endiablé et l’ambiance festive mettaient en évidence l’absurde des moyens mis en oeuvre pour tenter d’étouffer la contestation au projet d’éco-quartier.

Le cortège s’est mis en marche en chansons et slogans pour déambuler dans les rues de la ville… Il a finalement rejoint le quartier des lentillères pour continuer à le faire vivre à travers la fête.

Nous restons détérminés à manifester dans les rues du centre ville !
Le projet d’éco-quartier n’aura pas lieu !
La lutte continue aux Lentillères et pour de nombreuses années encore !

This entry was posted in Lutte de quartier. Bookmark the permalink.