Un nouveau week-end de fête qui s’achève!

À l’heure où l’on décroche les fanions de la grange et où une douce sensation de gueule de bois nous anime -même si on a peu bu pour continuer à faire attention à ne pas alimenter les ambiances de fête trop facilement alcoolisées avec leur lot d’histoires trop classiques- on repasse chaque soirée de fête dans notre tête et on sent un doux baume dans notre coeur. Les témoignages de personnes qui nous disent combien il est important d’avoir un lieu comme celui-ci à Dijon nous ont porté tout le week end, ainsi que toutes ces nouvelles têtes qui apparaissaient chaque soir, les retrouvailles et nouvelles collaborations qui s’annoncent. On remercie les deux électrons de l’équipe de cinéma super 8 des Scotcheuses, la fanfare lyonnaise Qvalitet Orkestar, les Chemist and the Acevities qui ont fait leur premières armes à Dijon voilà plusieurs années, la compagnie des Oubliettes dont on avait déjà rencontré une partie de l’équipe et qui nous a permis de continuer à nourrir les réflexions autour de la question du consentement et du viol, le groupe de la Mistoufle, la réalisatrice Anouck Mangeat et la jeune association dijonnaise Mondo Fuzz qui a organisé un premier concert rock à souhait.

Merci à vous, on se retrouve en mars-avril pour la Fête de printemps, et avant ça ponctuellement cet hiver pour quelques concerts, pendant que nous préparerons la saison de maraîchage et de lutte 2019, à très bientôt !

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.