Surveillance policire : des camras dcouverte aux Tanneries et aux Lentillres. Appel rassemblement le 18 fvrier 2023

#StopSurveillance

Nous, usager.res de l’espace autogr des Tanneries et du Quartier Libre des Lentillres, dnonons la surveillance policire illgale dont nous avons fait l’objet durant plusieurs mois.

Les faits :

Deux dispositifs de vidosurveillance camoufls dans des botiers accrochs au sommet de poteaux lectriques ont t dcouverts au mois d’octobre 2022. Ils pointaient vers des accs aux Tanneries et aux Lentillres et permettaient de filmer les rues, les zones de parking et les entres pitonnes des lieux d’activits et de rsidence. Ces appareils taient composs d’une camra globe orientable et d’une antenne de transmission des donnes, ils taient aliments par le biais du poteau lectrique. Pass le premier moment d’incrdulit, des recherches ont permis d’attester une surveillance de longue dure.

Des photos prives et de google street view permettent d’attester la prsence de telles camras depuis au moins 2019, sur des priodes de plusieurs mois.

Aprs la dcouverte du dispositif situ au fond de l’impasse des Tanneries, celui situ devant les Lentillres (rue Amiral Pierre) s’est volatilis sous l’action d’un groupe d’intervention envoy par les services de renseignement.

Nous sommes choques de nous retrouver dans un mauvais film d’espionnage, mais nous ne sommes pas surprises. Alors que la vidosurveillance se banalise dans l’espace public sous prtexte d’inscurit, le ministre de l’intrieur tend son usage sous une forme camoufle, illgale, cible. Si l’un comme l’autre nous rvolte, la surveillance discrte et illgale durant plusieurs mois de l’ensemble des alles et venues de plusieurs centaines de personnes, habitantes, voisines, public et usageres est un pas de plus vers un monde o chaque fait et geste est soumis au regard policier.

Dans les lieux que nous faisons vivre, les activits politiques et les oppositions qu’elles font natre drangent le pouvoir en place. Si nous en sommes conscientes, rien ne peut justifier pour autant ces pratiques d’espionnage et d’intrusion au cour de nos organisations politiques et dans l’intimit de nos vies. tre filme son insu constitue une vritable violence, de mme que de savoir ses dplacements du quotidien auscults, des moments intimes observs, la vie de tous les jours sous le regard de la police.

Et la suite alors ? Des perquisitions pour dcouvrir une bouteille d’actone comme preuve irrfutable d’explosifs en cours de prparation ? Une pompe vlo en guise de matraque ? Nos bibliothques renverses pour mettre la main sur un livre d’histoire de la rvolution zapatiste ?

Tout ceci cadre bien avec le glissement actuel opr par le gouvernement qui tend transformer toute opposition ses politiques en opration criminelle, en association de malfaiteurs, en co-terrorisme.

Au cours des dernires annes, les tentatives du pouvoir de monter en pingles diffrentes affaires se sont rptes : la plus rcente et emblmatique est celle de Bure et d’une suppose association de malfaiteurs qui a permis durant des annes l’espionnage de militantes, a produit 16 annes d’coutes cumules, 85 000 conversations interceptes et 29 personnes et lieux mis sous coute, pour qu’au final toutes les personnes inculpes soient relaxes du chef d’inculpation d’association de malfaiteurs.

Nous communiquons pour dnoncer ces pratiques, pour les rendre visibles et pour la dfense de liberts sensment acquises, et toujours plus menaces. Nous pensons que c’est aussi l’occasion de rassembler les tmoignages des personnes et collectifs ayant fait l’objet de surveillance durant ces dernires annes. Contactez nous !

Toute opposition la marche d’un monde qui fonce droit dans le mur est surveille. Le but est-il de faire peur De briser des solidarits ? De nous dcourager ?

Quoiqu’il arrive, nous sommes prtes rpondre toute tentative de criminalisation de nos collectifs, mdiatiquement, juridiquement et politiquement.

Nous ne nous laisserons pas intimider !

Nous continuerons construire et faire vivre d’autres voies vers l’autonomie !

Et puisque notre monde est bien plus beau et plus joyeux que le leur, nous vous invitions un rassemblement festif et un bal masqu contre l’espionnage de l’tat envers ses opposantes politiques.

Venez masques sur le thme de la lutte contre la surveillance le 18 fvrier 2023 Dijon !

Contact : stopsurveillance@riseup.net

Tel presse : 07 58 57 02 80

This entry was posted in Non class. Bookmark the permalink.