LES VAÎTES SE SOULÈVENT ! – RETOUR SUR LA MOBILISATION DU 27 MARS

LES VAÎTES SE SOULÈVENT ! – RETOUR SUR LA MOBILISATION DU 27 MARS

Ce samedi 27 mars se tenait le premier acte des Soulèvements de la Terre à Besançon. 800 personnes ont manifesté depuis la place de la Révolution jusqu’aux jardins des Vaîtes. Il y avait dans la rue aujourd’hui beaucoup de bisontin.es fort attaché.es à ces dizaines d’hectares de jardins populaires et autogérés. et déterminé.es à ne pas les laisser se faire bétonner. Mais il y avait aussi de nombreux.ses dijonnais.es habitants ou usager.es du quartier des Lentillères, ancré sur ces terres maraîchères longtemps menacées par un projet d’urbanisation récemment abandonné. Il y avait aussi des soutiens venus des 4 coins du pays pour se lancer dans les Soulèvements de la Terre et découvrir, à l’occasion de ce début de campagne nationale, cette lutte bisontine en plein essor.

Au départ de la manif, les jardinier.es des Vaîtes ont répété sous les applaudissements qu’elles se battaient pour un abandon pur et simple du projet d’ « écoquartier » encore porté par la municipalité. Des émissaires des Lentillères ont répondu face aux menaces d’expulsion formulées récemment par le maire de Dijon qu’elles continueraient à se battre pour que leur quartier libre continue à être cultivé ET habité dans toute sa diversité.

Dans la manif, appelée localement par plusieurs dizaines de fermes et organisations, on notait une grosse présence de la Confédération Paysanne venue porter un message fort contre toute forme d’artificialisation des sols, des intermittent.es en luttes solidaires, une batukada féministe ou un poids lourd avec un mur de son de l’espace autogéré des Tanneries, une banderole en hommage aux 3 zads récemment expulsées à Arlons, Gonesse et au Carnet ou encore la présence de la zad de la Colline en bataille en Suisse contre Lafarge et son monde. Le jumelage Vaîtes/Lentillères de ce matin fut aussi l’occasion pour deux tracteurs utilisés pour le maraîchage dans le quartier dijonnais de faire leur première sortie à Besançon afin d’aider à la mise en culture de nouveaux jardins aux Vaîtes. Tout au long du parcours, des activistes d’Extinction Rebellion ont détourné l’espace publicitaire en espace d’expression, accroché une banderole en hauteur, et peint les insectes en voie de disparition dans cette région sur le bitume.

À l’arrivée aux Vaîtes, les manifestant.es ont été invité.es à assister à une table ronde avec Corrine Morel-Darleux, Alessandro Pignocchi, Cécile Muret, à un spectacle d’Audrey Vernon en tournée sur les zads, à un bal folk et à une visite des jardins. Pendant ce temps, à côté de la saignée opérée par les premiers travaux suspendus il y a un an suite à des recours juridiques, de nouvelles parcelles ont été occupées et mises en culture. Elles seront principalement dédiées à des projets de jardins collectifs : sorcières des Vaîtes, XR Besançon, collectif de soutien aux exilé.es, Vigilance OGM… Aujourd’hui des centaines de personnes ravies, se sont liées plus encore à l’avenir de ces terres. Bien d’autres viendraient sans doute s’opposer à toute nouvelle incursion de tractopelles si la mairie s’obstinait dans son projet d’urbanisme.

Nous nous retrouverons dans 3 semaines les 10 et 11 avril pour l’acte 2 des « Soulèvements » sur les terres de la Prevalaye à Rennes – où plusieurs hectares sont menacés d’être artificialisés par un complexe sportif – et sur lesquelles nous allons planter et semer des cultures destinées à ravitailler les luttes.

https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/retour-vaites27mars

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.