Récit d’un carnaval haut en couleurs ! Que la fête continue !

Cet après-midi du jeudi 26 mai 2022, dans les rues de Dijon, le premier carnaval du Quartier Libre des Lentillères a déambulé de 14h à 18h. Un carnaval haut en couleurs, que les habitant.e.s du centre ville n’auront pas eu la chance d’admirer vu l’important dispositif policier déployé par les pouvoirs en place. Une compagnie de CRS ainsi que la brigade d’intervention et la BAC ont systématiquement bloqué les accès au centre ville : la municipalité est-elle si fébrile de voir s’exprimer dans les rues de Dijon toute forme de contestation, aussi festive et joyeuse soit-elle ?

Certains murs de la ville se sont ornés de tags et de collages au passage du cortège, et les habitant.e.s ont pu admirer de leurs fenêtres un florilège de costumes tous plus incroyables les uns que les autres. Renards par dizaines, oiseaux, dinosaures, kangourous, hérissons, poulpes, brebis et des dizaines d’animaux non identifiés entouraient une dizaine de chars – grenouille du jardin des Vaîtes, arbre du quartier, char bidon sur lequel jouaient des groupes, DJ mammouth, tracteurs et rosalies. Plusieurs groupes de musiques qui se succédaient, jusqu’au groupe de musique créole qui attendait le carnaval place Wilson, pour le raccompagner jusqu’au quartier libre des Lentillères.

Parmi les 600 personnes qui ont défilé cet après-midi, on trouvait bien sûr les dijonnais.e.s qui soutiennent l’occupation des Lentillères, et défendent la préservation des terres agricoles comme la prise en charge autonome du quartier qui s’y est déployée en 12 ans de lutte. Mais de nombreux soutiens sont également venus d’ailleurs, où des luttes similaires s’implantent comme aux Vaîtes à Besançon ou à la ZAD de la Chartreuse à Liège. Tous ces lieux revendiquent plus de gestion des espaces par les personnes impliquées et concernées, et ce, contre les décisions des bétonneurs déconnectées des enjeux des habitant.e.s des territoires qu’ils aménagent. Ces luttes ont pu s’exprimer durant le carnaval, place Wilson, pour partager avec les dijonnais.e.s, leurs combats et leurs victoires.

Des personnes impliquées dans la lutte du Quartier des Lentillères ont également pris la parole. Car défiler ensemble cet après-midi, c’était aussi exprimer publiquement un soutien inconditionnel et durable à l’entièreté de ce que sont les Lentillères, face aux menaces récentes de la Mairie d’urbaniser une partie du quartier et de délégitimer l’assemblée qui prend soin de cet espace depuis maintenant plus de 10 ans. Tout en essayant de se réapproprier la question de la préservation des terres, bien sûr.

Alors que l’après-midi s’était déroulée dans une ambiance joyeuse et festive, la police a tout de même tenu à gazer le cortège aux abords de la place Salengro alors qu’il tentait de rejoindre les Lentillères et l’avait clairement fait comprendre. Cafouillage dans les ordres émanant du commandement des forces de l’ordre ou pure provocation ?

Quoi qu’il en soit, que vive le quartier libre des Lentillères ainsi que toutes ses luttes sœurs, amies et à venir. Et que l’occupation dure encore les 10 prochaines années, dans la joie à l’image de ce WE de fête auquel vous êtes chaleureusement convié.e.s jusqu’à dimanche !

This entry was posted in Non class. Bookmark the permalink.